15 avril 2008

O-Line : Fondamentaux

O-Line *101*
Si nous devrions sonder les entraîneurs de football avec la question à 1000$ « Quelle habileté est la plus difficile à enseigner aux joueurs ? » La réponse serai probablement unanime : Les Bloques. Qu’est qui rend cette habileté si difficile à enseigner? Bloquer est en quelque sorte un processus complexe à multiples paliers qui inclus plusieurs habiletés nécessitant beaucoup de temps à enseigner. Ce qui suit est un décortiqué détaillé du début à la fin des éléments fondamentaux des bloques du 1er et 2ième niveaux.

Les Éléments Critiques du Bloque efficace
Bloques de Niveau 1 –
Les bloques de niveau 1 réfèrent au bloque en solo que la plus part de vos joueurs de ligne auront à engager à la ligne de mêlée sur chaque jeu de course. Il y a plusieurs bloques de niveau 1 mais ils se partagent plusieurs éléments et fondamentaux. Tout bloques de niveau 1 sont composés des éléments suivants :

  1. Le Stance
  2. Niveau des Épaulettes (Pad Level)
  3. Placement des pieds (steps) et mouvement des mains
  4. Point de mire de la tête et des épaules
  5. Position « FIT »
  6. Finir le bloque
1. Stance
Base : Pieds la largeur des épaules. Si le joueur a de la difficulté avec les mouvements latéraux, ajuster son stance pour qu’il soit moins large que la largeur des épaules.
Pieds : Pieds perpendiculaires à la ligne de mêlée à plat au sol avec un léger « stagger ». Le poids doit être sur la boule des pieds, jamais sur les orteils ou talons.
Angles de Force : observer un « Z » dans la jambe; de la hanche au pied. Crée un angle de force dans les hanches, genoux et chevilles.
Bras et Main : La main au sol devrait être placée à l’intérieur du genou sous l’œil. Le poids devrait être bien distribué pour que si l’on enlève la main au sol, il y a un léger penchement vers l’avant. La main qui n’est pas au sol devrait être placée le long de la jambe avec une légère courbature, pas au repos sur la cuisse!
Épaules-Dos-Fessier-Tête : Épaules carrés à la ligne de mêlée, dos parallèle au sol. Le fessier doit être en position qu’il ne force pas la tête vers le sol. La tête doit être haute avec le focus et non les yeux, sur la cible. Ne pas regarder le sol. Il doit être capable de voir le joueur de ligne défensif et au moins la moitié du LB (secondeur).

video 2. Niveau des Épaulettes (Pad Level)

Lorsqu’un bloqueur se lève droit pour engager un joueur défensif, il donne automatiquement l’avantage à ce joueur défensif. Le terme « le plus bas gagne » est une phrase commune que les coachs aiment utiliser avec leurs joueurs pour renforcer ce concept. C’est une simple fonction de physique; le joueur avec un niveau d’épaulettes plus bas a un avantage MÉCHANIQUE et celui du LEVIER sur son adversaire.

3. Jeu de Pieds et Mains
Il est primordial d’avoir une coordination synchronisée avec les pieds et les mains afin de gagner le positionnement sur son vis-à-vis. Les mains et les pieds doivent travailler ensemble pour être efficaces.
Le premier pas est crucial! La position de celui-ci dépend de l’alignement du DL.

Un concept utile à montrer est la technique du « demi-homme ». Ultimement, nous voulons que nos OL sur-manoeuvrent les joueurs défensifs en se positionnant entre eux et le ballon et repousser ceux-ci loin du ballon. Le « demi-homme » est une façon de diviser visuellement le joueur défensif en deux moitiés verticales puis de concentrer l’attaque du coté du ballon. De façon simple, demander à vos joueurs d’imaginer une ligne verticale qui sépare à partir du centre du front jusqu’au sol, divisant le DL en deux.

video

Nez-à-nez : 1er pas directement à la ligne imaginaire. Les coudes se replient vers le haut comme un duel de cow-boy ! Au 2ième pas, ces bras se dégainent avec force sur le plastron du DL formant un « W » juste au bas du plastron.

4. Points de Mires

Le 2ième pas est aussi le temps d’aligner les points de mires de la tête et des épaules. Pour la tête, le point de mire est vers l’extérieur de l’épaule coté du ballon et pour l’épaule intérieure le point de mire est le centre du joueur défensif. Le DL doit maintenant se battre pour faire un jeu.

video

5. Position FIT

Après avoir franchit ces étapes le bloqueur est maintenant en position « FIT ». Cette position est balancée, solide et favorise le levier tant recherché qui permet au bloqueur de maintenir un contact et finir le bloque. Dans cette position le pad level du bloqueur est plus bas que son adversaire, son dos à plat, les mains sur le plastron, sa tête proprement positionnée et ses pieds ont établis une base large.

video

6. Finir le Bloque

La clé finale est de maintenant finir le bloque et de jouer le sifflet. Il faut maintenir contact en position fit tout en gardant un pad level plus bas que le DL et toujours garder les pieds en mouvement rapides à partir d’une base large. Les pieds doivent bouger avec de petits pas rapides. Ne jamais faire de longues enjambées!

La semaine prochaine..... Bloques au 2ième niveau et O-Line Drills

12 avril 2008

Discours de Vince Lombardi


Ce discours est considéré comme étant un des plus grand discours de l’histoire du football.
(Ce discours n’est pas breveté)

CE QUE C’A PREND POUR ÊTRE NO. 1
par Vince Lombardi

Gagner n’est pas quelque chose; c’est tout le temps quelque chose.

Vous ne gagner pas une fois de temps en temps; vous ne faites pas les choses bien de temps en temps, vous les faites biens tout le temps.

La victoire est une habitude, malheureusement, la défaite aussi.

Il n’y a pas de plus pour être deuxième. Il y a seulement une place dans MA « game » est c’est la première.

J’ai fini deuxième deux fois à Green Bay, et je ne veux jamais finir deuxième encore.

Il y a un trophée pour les deuxièmes, mais c’est pour les plus faibles.

Pour les Américains, cela a toujours été notre zèle d’être premier à tout ce que l’on fait, et de gagner, gagner, gagner.

Chaque fois qu’un joueur de football joue sa passion, il doit jouer du sol vers le haut – des crampons de ses souliers jusqu’à sa tête. Chaque pouce de lui doit jouer.

Il y a des joueurs qui jouent avec leur tête. C’est bien. Il faut être vif pour être No. 1 dans tout. Mais encore plus important, il faut jouer avec son cœur, avec chaque fibre de son corps. Si vous êtes assez chanceux pour trouver un gars qui a beaucoup de tête et de cœur, il ne sortira jamais du terrain deuxième.

Diriger une équipe de football est comme diriger tout autre organisation, une armée, un parti politique ou une entreprise. Les principes sont le mêmes. L’objectif est de gagner. de battre l’adversaire. Peut être cela semble dur ou meme cruelle. Je ne pense pas que ce l’est.

C’est la nature humaine qui fait que les hommes sont compétitifs et la plupart des sports compétitifs attirent ces hommes compétitifs. C’est pour cela qu’ils sont là. Pour compétitionner. Pour connaître les règles et objectifs lorsqu’ils entrent dans la partie.

Le but est de gagner équitablement, franchement, d’après les règles - mais de gagner.

Et en toute vérité, je n’ai jamais connu un joueur qui en bout de ligne, au fond de son cœur, n’appréciais pas la discipline et de « bûcher ».

Il y a quelque chose dans de bons hommes qui aiment la discipline et la dure réalité du combat en face-à-face.

Je ne dits pas ces choses parce que je crois en la nature « brute » de l’homme ou que les hommes doivent être brutalisé pour être combatifs. Je crois en Dieu, et je crois en la décence humaine. Mais je crois fermement que toute heure venue, le plus grand désire de tout ce qu’il a de plus chère au monde, est ce moment ou il a jouer avec tout son cœur durant chaque partie pour une bonne cause et demeure époustouflé sur le terrain de guerre – victorieux !

Vince Lombardi

*photo - www.jsonline.com